apple chine congres americain - Apple doit quitter la Chine selon le Congrès américain

Apple doit quitter la Chine selon le Congrès américain

Le Congrès américain demande à Apple de sortir de Chine. Quatre parlementaires ont adressé à Tim Cook un courrier. Ils accusent Apple d’avoir « capitulé face au régime communiste chinois » et d’être activement complice d’un régime qui viole la vie privée des utilisateurs.

apple chine congres americain - Apple doit quitter la Chine selon le Congrès américain
Apple Store à Shanghai

La relation entre Apple et la Chine est très compliquée. L’Empire du Milieu est l’un des principaux marchés de la firme américaine. Et tous ses produits y sont assemblés. Que ce soit les iPhone, les Apple Watch, les iPad ou les Mac. Nous connaissons relativement bien les entreprises qui travaillent avec Apple, notamment Foxconn (alias Hon Hai Precision). La firme est donc fortement implantée en Chine. Mais pour cela, il faut composer avec le gouvernement en place, ce qui occasionne des concessions, comme la suppression d’applications de l’App Store chinois qui déplaisent au pouvoir en place. Et ce genre de concession ne plait pas à tout le monde.

Lire aussi – Apple : le patron de Telegram juge les iPhone “totalitaires” et “dépassés”

Elles le sont d’autant plus ces derniers jours. En effet, la presse américaine a révélé le 19 mai dernier qu’Apple a accepté de confier à une entreprise contrôlée par Beijing la gestion de ses services en ligne, notamment iCloud. Et pas seulement des utilisateurs du service d’origine chinoise, mais tous ceux qui se connectent depuis la Chine à un service d’Apple. Un coup dur pour l’entreprise qui prône le respect de la vie privée et la protection des données personnelles de ses clients.

Le Congrès américain demande à Apple de quitter la Chine

Suite à cette révélation, quatre membres du Congrès américain ont publié une lettre adressée à Tim Cook, le patron d’Apple. Dans cette lettre, diffusée sur les réseaux sociaux par l’un des quatre cosignataires, les parlementaires demandent à Apple de mettre un terme à ses relations avec le gouvernement chinois, mais également avec les entreprises chinoises avec laquelle la firme travaille.

Les parlementaires affirment qu’en faisant tous ces compromis, Apple se rend « complice de violation de la vie privée des utilisateurs ». Et ils estiment que Tim Cook a « totalement capitulé face au régime communiste chinois ». Apple a évidemment répondu à cette lettre. La firme explique qu’elle ne fait qu’appliquer les lois du Pays et qu’elle ne donne à certaines données que lorsque le gouvernement chinois l’exige. En outre, elle dément avoir donné un accès non restreint aux données personnelles de ses clients. Espérons que cela soit vrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *