tiktok chine - Les États-Unis de Biden annulent l'embargo contre TikTok et WeChat voulu par Trump

Les États-Unis de Biden annulent l’embargo contre TikTok et WeChat voulu par Trump

Alors que les échauffourées commerciales avec la Chine sont bien parties pour se perpétuer sous l’ère Biden, le nouveau président américain laisse tomber le projet de blocage de TikTok et WeChat aux États-Unis. Un projet porté par Donald Trump.

tiktok chine 1200x764 - Les États-Unis de Biden annulent l'embargo contre TikTok et WeChat voulu par Trump

Joe Biden a retiré les Ordres exécutifs lancés par Trump contre TikTok et WeChat // Source : Solen Feyissa – Unsplash

Garder un œil sur les risques de sécurité soulevés par les applications chinoises TikTok et WeChat, mais mettre un terme au projet de blocage des deux plateformes initié au travers de plusieurs Ordres exécutifs signés par Donal Trump sur la fin de son mandat — des décrets restés inertes puisque rapidement déboutés par les tribunaux américains. C’est la position de Joe Biden qui a signé un décret présidentiel bien à lui pour stopper les actions de son prédécesseur visant à empêcher de nouveaux téléchargements pour TikTok et WeChat aux États-Unis.

Comme le rapporte Reuters, Joe Biden a néanmoins ordonné au département du commerce de mener un examen approfondi des risques de sécurité induits par ces applications et leur collecte de données. Parallèlement une enquête indépendante menée par la sécurité nationale américaine sur le cas de TikTok est toujours en cours, apprend-on.

La Chine se réjouit de cette décision

Une source au sein de l’administration (évoquée par l’agence de presse britannique) rapporte pour sa part que la Maison-Blanche reste très préoccupée par les risques de détournement des données collectées auprès des utilisateurs américains. Et ils sont nombreux, WeChat ayant été téléchargé 19 millions de fois aux États-Unis, tandis que TikTok y dénombre plus de 100 millions d’utilisateurs.

Côté chinois, on se réjouit de la nouvelle. Si TikTok et WeChat ne se sont pas exprimés auprès de Reuters, un porte-parole du ministère chinois du Commerce s’est félicité de ce « pas positif dans la bonne direction », précisant que la Chine avait pris note que les États-Unis allaient continuer à scruter les enjeux de sécurité posés par ces applications. La Chine espère que « les États-Unis traiteront les entreprises chinoises de manière équitable et éviteront de politiser les questions économiques et commerciales », a-t-il ajouté.

L’avocat principal de la WeChat Users Alliance, qui avait bataillé contre les Ordres exécutifs de Donald Trump, a pour sa part indiqué qu’une « interdiction malencontreuse de WeChat … aurait conduit à la fermeture sans précédent d’une importante plateforme de communication sur laquelle comptent des millions de personnes aux États-Unis».

Notons que la décision de Joe Biden avait été anticipée par les annonceurs. En février, plusieurs sociétés de sponsors américaines étaient revenues sur TikTok après avoir mis en pause leurs investissements publicitaires sur la plateforme quelques mois auparavant.

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *