Pleins feux sur leclipse solaire partielle au dessus de lhemisphere nord - Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord

Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord

Publié aujourd’hui à 17h37, mis à jour à 17h52

Les habitants de l’hémisphère nord ont pu observer, jeudi 10 juin, une éclipse solaire qui a parcouru une bande d’environ 500 kilomètres courant du Canada à la Sibérie, en passant par l’Europe, où elle n’était que très partielle.

Le plus grand spectacle était réservé aux quelques habitants des latitudes les plus élevées, qui se trouvent pile dans l’axe : nord-ouest du Canada, extrême nord de la Russie, nord-ouest du Groenland et pôle Nord, où l’occultation du disque solaire a frôlé 90 %.

- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord
- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord
- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord
- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord
- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord
- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord

Il s’agit de la première éclipse annulaire de l’année 2021, et la seizième du XXIe siècle. Ce phénomène astronomique arrive en période de nouvelle lune, lorsque Terre, Lune et Soleil sont parfaitement alignés.

L’éclipse annulaire a aussi été visible, mais seulement de manière partielle, dans le nord-ouest de l’Amérique du Nord, et de façon très partielle dans une grande partie de l’Europe, dont la France et la Grande-Bretagne.

- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord

Si le diamètre apparent de la Lune est inférieur à celui du Soleil, une partie de la couronne de feu reste visible. Une éclipse totale, qui plonge brièvement une partie de la planète dans l’obscurité, se produit quand le diamètre de la lune correspond exactement à celui du Soleil, vu depuis la Terre. Ce phénomène, plus rare, était notamment observable depuis la France en août 1999.

- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord
- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord
- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord
- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord
- Pleins feux sur l’éclipse solaire partielle au-dessus de l’hémisphère nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *