Argentine : Dans les pas de Lionel Messi à Rosario


Grâce à Lionel Messi, tous les amateurs de foot connaissent, au moins de nom, la ville de Rosario. Tout le monde sait ainsi que le plus célèbre numéro 10 du monde a vu le jour dans cette ville de la province de Santa Fé, au nord-est de l’Argentine. Rosario n’a toutefois pas attendu Messi pour exister : avec près de deux millions d’habitants, elle est la 3e ville la plus peuplée d’Argentine, derrière Buenos Aires et Cordoba. Port fluvial, juché sur l’imposant Parana, Rosario constitue également un centre névralgique important dans l’économie du pays.

Historiquement parlant, la ville de Rosario a aussi joué un rôle capital dans l’idéologie de la révolution cubaine puisqu’elle a vu naître Ernesto Guevara, en 1928. 59 ans après le “Che”, c’est un autre leader, d’un genre bien différent, qui voit le jour à Rosario.

L’origine de la légende

Ligue 1

Sampaoli : “Cette philosophie est l’unique manière de donner de la joie aux gens”

IL Y A 3 HEURES

Le 24 juin 1987, un certain Lionel Messi naît dans la banlieue sud de Rosario, dans une maisonnette qui deviendra, des années plus tard, un lieu de culte. Mais, à cette époque, personne ne le sait encore. Pendant 13 ans, le jeune “Leo” arpente les ruelles de sa ville, il n’est encore qu’un gamin comme les autres. Extrêmement timide, presque maladivement, il ne s’exprime jamais aussi bien qu’avec un ballon collé aux pieds.

Très vite, son talent saute aux yeux et le petit prodige enfile le maillot de l’équipe de jeunes des Newell’s Old Boys, l’un des deux grands clubs de la ville avec Rosario Central. En dépit de sa petite taille, celui qui est surnommé “La Pulga” (la puce) ridiculise des adversaires bien plus costauds et âgés que lui. Le don de Messi est tel qu’il est parfois enrôlé pour faire des numéros de jonglages à la mi-temps des matchs de l’équipe professionnelle de Newell’s.

Un tel phénomène, forcément, ne pouvait pas rester dans l’ombre. A l’âge de 13 ans, Lionel Messi fait ses valises et quitte Rosario, direction Barcelone et son célèbre centre de formation. A la différence de Diego Maradona, l’autre idole du football argentin qui avait débuté chez les pros dans son pays (à Argentinos Juniors et Boca Junior) avant de rejoindre le Barça, Messi n’aura pas eu le temps de fouler les pelouses de la première division argentine. Il n’en a pas moins marqué l’histoire de sa ville.

Une fresque géante à la gloire du héros

Les prouesses de Leo, avec le Barça ou l’équipe nationale, vont vite revenir aux yeux et aux oreilles de Rosario. La ville s’enorgueillit d’avoir nourri en son sein un tel génie et, rapidement, la maison de naissance de Messi devient un passage de visite obligatoire. Un tracé touristique, qui parcourt tous les endroits où l’idole avait ses habitudes de jeunesse, est proposé aux touristes : celui-ci passe notamment par le club Abanderado Grandoli, où Leo, encouragé par sa grand-mère, a fait ses premiers dribbles. Et une immense fresque à la gloire du natif de Rosario a même été peinte dans son quartier de la Bajada. Incontournable.

Le jeune Messi a forcément parcouru les allées ou les marches du fameux “Monumento a la bandera”, l’autre grande fierté de la ville. Cette tour, haute de 70 mètres et que l’on peut gravir pour profiter d’une vue magnifique sur la ville et le fleuve Parana, est l’endroit idéal pour flâner et découvrir les contours de Rosario. De même, le gaucher génial a certainement dribblé sur les docks du port. Parfaitement aménagé, ce dernier permet de sillonner les eaux bleues du fleuve par bateau mais aussi, pour les plus sportifs, en kayak ou en stand-up paddle.

Un peu plus loin, le “Parque de la Independencia” agit comme le poumon de cette ville. Gigantesque espace vert, il offre un véritable havre de paix au visiteur qui pourra s’immerger de la culture locale en dégustant un maté (le thé argentin) en toute quiétude. Le maté, la viande de bœuf, les glaces, le dulce de leche (une sorte de crème au caramel) sont autant de trésors nationaux pour le peuple argentin. Avec le football bien sûr.

Paris, un air de Rosario

A Rosario, si Messi est Dieu, il a tout de même beaucoup de disciples. A commencer par le légendaire Marcelo Bielsa. Aujourd’hui âgé de 66 ans, cet ancien joueur de Newell’s Old Boys est devenu un entraîneur mondialement connu, par ses résultats, mais aussi et surtout par sa philosophie de beau jeu. Plus près de Messi, Ezequiel Lavezzi et Javier Mascherano ont également vu le jour à Rosario avant de côtoyer Leo en équipe nationale, et même au Barça pour le second nommé.

Aujourd’hui, Lionel Messi n’est officiellement plus un joueur de FC Barcelone. A 34 ans, il vient d s’engager avec le Paris Saint-Germain. Et comme le monde du ballon rond est décidemment petit, il retrouvera dans la capitale française l’entraîneur Mauricio Pochettino, natif de Murphy, également située dans la province de Santa Fé, mais aussi Mauro Icardi et Angel Di Maria, eux aussi nés dans la même ville que Lionel Messi ! Rosario est partout, même à Paris…

première ligue

Aubaine pour Pogba, danger pour Martial : Ronaldo va tout changer

IL Y A 3 HEURES

Ligue

Service minimum pour le Real

IL Y A 4 HEURES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *