Japon : enquête sur 2 décès liés à des vaccins Moderna


A l’origine, le Japon avait suspendu jeudi 26 août l’utilisation de plus de 1,63 million de doses de vaccins Moderna luttant contre le Covid-19, après la découverte d’impuretés dans trois lots distribués sur son territoire.

Deux hommes, âgés de 30 et 38 ans, sont morts en août dernier après avoir reçu une deuxième dose de vaccin Moderna issu de l’un des trois lots suspendus par le gouvernement japonais, comme l’a annoncé ce samedi 28 août le ministère de la Santé.

Fiévreux après la vaccination, les deux hommes n’avaient pourtant aucun problème de santé ou d’allergie pouvant expliquer leur mort, d’après le communiqué publié par le ministère japonais.

L’enquête est donc ouverte pour déterminer la cause de ces deux décès, même si le ministère indique que « le lien de cause à effet avec la vaccination est inconnu pour le moment ».

39 fioles scellées touchées dans 8 centres de vaccination

Au total, 39 fioles scellées de vaccins Moderna, disséminées dans huit centres de vaccination au Japon, dont la capitale Tokyo, sont concernées par la présence de contaminants, selon la chaîne de télévision publique NHK.

Malgré un taux de vaccination proche de 44% dans l’ensemble de la population au Japon, la virulence du variant Delta provoque un niveau record d’infections quotidiennes.

Au total, 15.700 personnes sont mortes du coronavirus au sein de l’archipel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *