Ligue 1 – Reims-PSG : Lionel Messi fait ses débuts avec le PSG, l’Argentin remplace Neymar


On joue la 57e minute de jeu quand l’excitation gagne les tribunes d’Auguste Delaune. Non, Reims ne vient pas de marquer, la VAR l’ayant même privé de ce bonheur quelques minutes plus tôt. Mais Lionel Messi part s’échauffer. Personne, avant cela, ne l’avait aperçu sur la pelouse. Ni avant la rencontre, ni à la mi-temps. L’Argentin avait seulement pris place sur le banc.

A peine dix minutes plus tard, il est l’heure : “La Pulga” remplace Neymar, comme un symbole, après 66 minutes de jeu. Les premiers pas de la superstar argentine sur un terrain de Ligue 1, trop juste physiquement pour disputer une rencontre en intégralité, mais célébrée comme il se devait à son entrée, par le public rémois et le parcage parisien. Le début de l’aventure qui verra un trio magique Messi, Mbappé, Neymar évoluer ensemble… ou pas. Mais c’est une autre histoire.

Celle de Messi au PSG a commencé “piano”, par une entrée d’une demi-heure, donc. Le temps d’échanger des premiers ballons avec Mbappé, d’en chiper un dans les pieds de Yunis Abdelhamid, de lancer une première accélération balle au pied. De prendre des premiers coups, aussi. Le reste a ressemblé à une première (petite) phase d’observation. Dans son style bien à lui, l’Argentin a marché, jeté des coups d’oeil à droite, côté qu’il a occupé en majorité. Et même donné quelques consignes à ses coéquipiers.

Ligue 1

Un succès signé Mbappé

IL Y A 7 HEURES

Léo Messi (PSG)

Crédit: Getty Images

Même nous, les joueurs, on est contents

Le tout, il faut le dire, sous les applaudissements du public rémois, combinés à quelques sifflets de circonstance. Dimanche, Messi était une attraction, à son sens le plus strict une fois le coup de sifflet final donné : on a vu, par exemple, le gardien rémois Predrag Rajkovic prendre une photo de son fils dans les bras de l’ancien Barcelonais. “C’est le meilleur joueur de l’histoire, vous avez vu le stade… Même nous, les joueurs, on est contents”, a de son côté reconnu Ilan Kebbal au micro de Première vidéo.

Le milieu de terrain de 23 ans aurait pu, dans une soirée normale, retenir beaucoup plus l’attention, étant donné ses quelques fulgurances face à l’ogre parisien. Mais ce n’était pas une soirée normale. “Oui, on le regarde, mais en même temps on ne peut pas trop calculer pendant le match. Ce sont des moments incroyables, ça restera gravé à vie”, a-t-il poursuivi, pendant que Messi signait ses premiers autographes.

Forcément plus tempéré à ce sujet, Mauricio Pochettino a de son côté rapidement évoqué la suite. Celle où l’on s’attardera avant tout sur les performances du gaucher, qui doit encore peaufiner sa condition physique. “Je suis heureux de l’avoir vu faire ses débuts. Il est loin de sa meilleure forme, mais il s’entraîne bien, il sera en forme après la trêve internationale, on attend le meilleur de lui”. La Ligue 1 l’attendait tout court. Les présentations sont faites.

Léo Messi (PSG)

Crédit: Getty Images

Ligue 1

Il faudra être patient : Messi sur le banc face à Reims, Mbappé et Neymar titulaires

IL Y A 10 HEURES

Ligue 1

Même retardés, les débuts de Messi seront à savourer sans modération

HIER À 21:26

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *