Des bandits chassent des familles de leurs maisons


Des soldats du gang des « 400 Mawozo » ont fait irruption, dans la nuit du 30 au 31 Août 2021, dans les localités de Lasserre et de Bélonton 2, à Croix-des-Bouquets. Ils ont chassé des familles de leurs demeures. Ils ont pillé et incendié plusieurs maisons.

Croix-des-Bouquets, le 31 Août 2021.- Terreur à Croix-des-Bouquets ! Le scénario de Martissant se produit dans des quartiers de Croix-des-Bouquets.

En effet, quelques heures après avoir exécuté leur ennemi juré. Carl Henry, alias « Déporté », des membres du gang des « 400 Mawozo » ont envahi, dans la nuit du 30 au 31 août 2021, les zones de Lasserre et Bélonton 2. Ces localités étaient contrôlées par le chef de gang Carl Henry. Ce dernier a été tué, le lundi 30 août 2021, à sa sortie d’une banque commerciale au coeur de la cité crucienne par ses ennemis des « 400 Mawozo ».

Selon les informations fournies par un riverain à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI), le soir même de la mort de « Déporté », les « 400 mawozo » ont fait la chasse aux alliés de leur ennemi.

Les soldats du gang du défunt Carl Henry avaient déjà pris la pourdre d’escampette dès l’annonce du décès de leur chef.

Cependant, les membres des « 400 Mawozo » sous les ordres de leur chef « Lanmò San Jou », ayant raté leurs proies, ont alors pillé, vandalisé puis incendié la maison de l’ancien chef de gang rival « Carl Henry », a confié un riverain à la rédaction de VBI

_ »Il était aux environs de 7h30 du soir quand des individus des « 400 mawozo » ont fait irruption à la rue Grande Plaine, le fiel de Carl Henry, a précisé le riverain.

Aussi, poursuit la source que ces hommes lourdement armés étaient à bord d’un convoi composé de 7 véhicules et une dizaine de motocyclettes. Ils ont tiré dans toutes les directions avant de quitter la zone vers les 2 heures du matin.

« Lors de leur intervention, un garçonet a été atteint de projectile. Il est blessé mais en vie » a raconté notre source.

Par ailleurs, les « 400 Mawozo » ont attaqué des maisons de paisibles citoyens. Ce qui a obligé plusieurs familles à abonner leur demeure et à fuir la zone, toujours selon les précisions du riverain à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI).

Jusqu’à ce mardi, aucune présence policière n’a été constatée, a-t-il ajouté, arguant que les familles qui y restent ont peur d’une nouvelle invasion de ce troupe armé.

Informations sur le ventre (VBI)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *