US Open – Emma Raducanu continue d’impressionner : la voilà en demie après son succès sur Belinda Bencic


A ce stade, ce n’est plus une sensation, mais une confirmation. Emma Raducanu a bien quelque chose de spécial dans sa raquette et, ce mercredi, c’est Belinda Bencic, pourtant tête de série numéro 11 et récente championne olympique qui en a fait les frais. La Britannique de 18 ans n’a toujours pas perdu le moindre set (en 8 matches, qualifs comprises, désormais) dans ce tournoi et est devenue la première joueuse issue des qualifications à atteindre le dernier carré de l’US Open en imposant sa loi à la Suissesse 6-3, 6-4 en 1h22 de jeu sur le court Arthur-Ashe. Pour rallier la finale, elle sera opposée soit à Karolina Pliskova, soit à Maria Sakkari.

Elle a beau aligner les victoires en deux manches comme si elle enfilait des perles, Emma Raducanu n’est pas une machine. Bien qu’aidée par l’insouciance de sa jeunesse, la 150e joueuse mondiale a débuté son premier quart de finale tendue par l’enjeu et logiquement breakée d’entrée. Le problème pour son adversaire, c’est qu’elle s’est rapidement relâchée pour imposer sa cadence folle et sa confiance resplendissante. Rapidement dépassée, sans solutions, en manque de sensations et peut-être aussi prise par l’événement, Belinda Bencic a ensuite accumulé les fautes, ne parvenant pas inverser la tendance.

US Open

Le programme de mercredi : la surprise Raducanu en entrée, Djokovic-Berrettini en dessert

IL Y A 20 HEURES

Un peu de réussite, beaucoup de cran et le conte de fées de Raducanu se poursuit : sa balle de match

D’une solidité bluffante mentalement

Menée 1-3 en début de match, la Britannique, véritable coqueluche du public, a ainsi aligné cinq jeux pour prendre les commandes de ce quart de finale. Grâce à son exceptionnelle couverture de terrain, son engagement dans chaque frappe, elle a imposé sa cadence à Bencic. Un point pourrait résumer à lui seul sa prise de pouvoir : un échange de 20 frappes à 4-3 où les deux joueuses ont pris successivement le dessus avant que Raducanu ne décoche un missile en coup droit long de ligne.

Bien que confrontée à des balles de break d’entrée de seconde manche, la Britannique a encore impressionné en gardant la tête froide pour les sauver. Son agressivité à la relance et les cadeaux de Bencic (21 fautes directes) lui ont ensuite permis de faire la différence décisive dans le 5e jeu (6-3, 3-2), avant de conserver son avance jusqu’à la fin bien que menée 0/30 sur ses deux derniers jeux de service. Cette manière de gérer la pression sans être tout le temps sur son nuage est bien prometteuse. Alors qu’elle ne joue que son deuxième tournoi du Grand Chelem, elle n’a visiblement pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin.

US Open

Une surprise qui n’en est presque plus une : jusqu’où peut aller la prodige Raducanu ?

IL Y A 20 HEURES

Wimbledon

Federer, Djokovic, Raducanu et favori(s) : 4 questions avant “Manic Monday”

04/07/2021 À 19:27

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *