Vidéo. Abdelilah Benkirane insulte les artistes: le comédien Saïd Naciri lui répond


uneUNE

Suite aux propos insultants de Abdelilah Benkirane, Saïd Naciri a publié une vidéo sur sa chaîne YouTube, dans laquelle il a fermement pris la défense de ses collègues artistes, humiliés par l’ex-secrétaire général du PJD.

«Ce message s’adresse directement à monsieur Benkirane. Que les choses soient bien claires, je ne suis pas en train de prendre la défense de Aziz Akhannouch, mais je défends les artistes qui ont été insultés», a d’emblée lancé le réalisateur du film Les Bandits (2013), pour lequel il s’est mis derrière la caméra.

Abdelilah Benkirane avait, dans une vidéo diffusée en direct sur son compte Facebook dimanche dernier, 5 septembre 2021, au cours de la soirée, reproché à Aziz Akhannouch, président du RNI et candidat à la mairie d’Agadir pour le scrutin de ce mercredi 8 septembre 2021, de soudoyer les artistes pour les rallier à sa cause afin de multiplier le nombre d’électeurs.

L’ex-secrétaire général du PJD avait ainsi clairement fait allusion à une vieille rencontre qui s’était tenue entre Aziz Akhennouch et plusieurs acteurs culturels du Maroc.

Cette rencontre, qui avait eu lieu en 2019, avait eu pour objectif de faire un état des lieux de la situation culturelle au Maroc et de recueillir les attentes de ces artistes.

Comme l’ont rappelé deux artistes plasticiens, Fouad Bellamine et Mohammed El Baz, dans un texte publié sur Le360, «une initiative similaire avait déjà eu lieu avec le même objectif, à l’initiative de Nabil Benabdallah, chef de file du PPS, au cours de son mandat au ministère de la Communication, et ce, «sans que cela ne choque personne».

Dans sa vidéo à l’adresse de Abdelilah Benkirane, Saïd Naciri déclare ne pas comprendre pour quelles raisons Aziz Akhannouch, déjà ministre de l’Agriculture quand ce leader du PJD en était le chef du gouvernement, puis au cours du mandat de son successeur, Saâd-Eddine El Othmani, a été vilipendé de la sorte.

«Vous avez toujours présenté cet homme comme étant bon, bienveillant et doté d’excellentes qualités, et maintenant, du jour au lendemain, vous l’attaquez», s’est étonné l’artiste.

La star de la sitcom à succès Rbib, diffusée sur 2M au cours du ramadan de 2017, a aussi rappelé à Abdelilah Benkirane que la culture et les artistes marocains ne s’étaient jamais aussi mal portés qu’au cours de son mandat à la tête du gouvernement.

«Depuis que votre parti est au gouvernement, la situation des arts et de la cuture au Maroc ne cesse de se dégrader. Les cahiers des charges imposés dans le secteur de l’audiovisuel nous ont causé du tort. C’est Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication à l’époque, lorsque vous étiez le chef de gouvernement, qui en a eu l’idée», a ensuite rappelé Saïd Naciri, qui a aussi directement pris à partie le leader islamiste, et critiqué le fait que le PJD «n’a jamais rien accompli pour la culture, pas une seule salle de cinéma n’a été construite, lorsque vous Monsieur Benkirane, étiez le chef du gouvernement».

Tout au long de cette vidéo, le comédien n’a d’ailleurs pas hésité à ponctuer ses accusation en faisant montre de son talent et en imitant le rire caractéristique de Abdelilah Benkirane. Une façon de lui dire qu’il s’est bien moqué des artistes, mais que ceux-ci ne sont pas dupes.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *