Premier League – Pourquoi l’Angleterre ne verra pas le grand retour de Cristiano Ronaldo à Manchester United à la TV


e monde entier aura les yeux rivés sur Old Trafford. Samedi, à 16h heure française, les romantiques risquent de chavirer à la vue de Cristiano Ronaldo sous le maillot de Manchester United. Arrivé dans les dernières heures du mercato, le Portugais n’est pas assuré de débuter le match mais va bien retrouver le Théâtre des rêves et son public déjà acquis à sa cause. Frissons garantis et séquence émotion à l’international. Si vous avez la chance de voir ces images en direct, dites-vous que vous êtes chanceux. Car, en Angleterre, ce sera écran noir.

Comme les habitants de Cuba, du Turkménistan, de la Corée du Nord et de l’Afghanistan, les sujets de sa Majesté seront privés de retransmission pour ce match à dimension historique. Oui, vous avez bien lu.

“Dans un coin de sa tête, CR7 veut finir avec une statue devant Old Trafford”

première ligue

“Dans un coin de sa tête, CR7 veut finir avec une statue devant Old Trafford”

IL Y A 12 HEURES

Le black-out de la TV anglaise

La raison est simple : grâce à l’article 48 des statuts de l’UEFA, chaque ligue européenne a l’opportunité de choisir un créneau de deux heures trente durant le week-end où le football disparaît totalement des écrans pour pousser les spectateurs à se rendre dans les stades anglais et ainsi booster les fréquentations dans toutes les ligues inférieures. Pour l’Angleterre, ce créneau est le suivant : le samedi, de 15h45 à 18h15 (heure française). Sur cette période, les fans sont nombreux à aller remplir les stades des équipes de division inférieure, permettant au sacro-saint modèle pyramidal du football anglais de rester en vie.

Comme le rappelait The Athletic en début de semaine, les règles du jeu ont ainsi été officiellement fixées en 1987 après le deal historique signé par ITV. Et n’ont plus été changées depuis. Et c’est bien avant la signature de Cristiano Ronaldo à Manchester United qu’a été décidé de placer ce Manchester United – Newcastle à 16h. A l’approche de ce samedi, pourtant, la règle a été vivement contestée.

CR7 avec Sancho et Pogba à United, l’Europe n’a qu’à bien se tenir

Tribune pour y mettre fin mais tradition à respecter

Dans une tribune salée pour The Telegraph, Jason Burt demandait le retrait de ce blackout “périmé“, expliquant que ce choix revenait à “traiter les fans domestiques de football anglais comme des citoyens de seconde zone“.”Le retour de Cristiano Ronaldo doit pouvoir être vu par le plus grand monde“, titrait-il ainsi. Mais la polémique s’est vite arrêtée là.
Car, en Angleterre, la tradition ne se discute pas. Dans une tribune en écho à celle du Telegraph, The Sun estimait que “plutôt que de se plaindre, il faut chérir cette règle“.”Le black-out du samedi après-midi est une magnifique relique, et nous devrions la chérir tant qu’elle existe, ce qui ne devrait pas être le cas bien longtemps, écrivait ainsi l’éditorialiste Dave Kidd. Cela prouve que les richissimes empires TV n’ont pas encore totalement le contrôle. Cela démontre que les supporters qui vont aux matchs, si souvent raillés, ont encore une sorte d’importance. On nous dit souvent que le football n’est rien sans les supporters, ces matchs du samedi à 15h00 sont pour eux. Ces black-outs du samedi après-midi, voilà pourquoi il y avait 6000 spectateurs pour le match de Conférence League (5e division), samedi dernier entre Southend et Wrexham“.
Son de cloche similaire chez ESPN qui conclut son article résumant l’affaire ainsi : “La raison pour laquelle les fans anglais de Manchester United ne pourront pas voir le retour de Ronaldo est celle qui est à l’origine du football de club en Angleterre, et est là justement pour protéger son avenir“.

première ligue

Mendy, le silence de City

HIER À 20:48

première ligue

Ederson, Firmino, Thiago Silva : Cinq clubs anglais privés de leurs Brésiliens ?

HIER À 16:24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *