Un jeune homme qui avait affirmé avoir été victime d’une violente agression homophobe en plein Madrid se rétracte et déclenche de vives réactions


Un jeune homme qui avait affirmé avoir été victime d’une violente agression homophobe en plein Madrid s’est rétracté, expliquant que les faits étaient consentis, ont annoncé les autorités. «Le jeune qui a porté plainte dimanche affirmant avoir été victime d’une agression dans le quartier de Malasaña à Madrid a décidé de rectifier sa déclaration initiale et a déclaré que les blessures supposément infligées avaient été consenties», ont expliqué à l’AFP des sources au ministère de l’Intérieur.

La supposée victime, âgée de 20 ans, avait raconté avoir été attaqué par huit hommes masqués dans le hall de son immeuble. Et d’ajouter que les agresseurs avaient proféré des insultes homophones, utilisés un canif pour lui taillader la lèvre et lui écrire «pédé» sur une fesse. Cette supposée agression avait suscité de vives réactions au sein de la classe politique. Le premier ministre socialiste Pedro Sanchez avait d’ailleurs convoqué en urgence une commission gouvernementale sur les crimes de haine, et exprimé sa «plus ferme condamnation» de l’attaque.

En changeant de version, le jeune homme se retrouve au coeur de vives critiques sur les réseaux sociaux. “Les crimes de haine contre les LGTBI ont augmenté de 43% au premier semestre 2021”, a écrit la ministre de l’Égalité, Irene Montero, demandant à ne pas se concentrer sur “l’arbre qui cache la forêt”. Le réalisateur de films et militant Javier Giner n’a quant à lui pas caché sa colère, faisant même part de sa “rage”: “À lui tout seul, cet imbécile vient d’apporter de l’eau au moulin de tous les discours ultras et de tous les agresseurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *