la Justice tranche enfin dans le procès qui oppose Apple et Epic Games


Depuis bientôt un an, Apple et Epic Games étaient en conflit au sujet des micro-transactions inclues dans certains jeux passant par l’App Store. Jusqu’à présent, Apple recevait un gros pourcentage de tout ce qui transitait sur sa plateforme. La justice américaine a enfin donné son verdict. Explications !

Fortnite au coeur des tensions

Souvenez-vous, c’était l’année dernière, au mois d’août 2020. Epic Games avait inclus son propre système de paiement et de micro-transaction directement dans Fortnite, sans passer par l’App Store. Apple, estimant que cela ne respectait pas ses conditions d’utilisation un banni Fortnite de la plateforme. Le gérant du jeu n’attendait que ça pour déployer l’artillerie lourde à coup de soutien publicitaire et médiatique. S’en est suivi une longue bataille avant que Epic Games dépose une plainte auprès de la Commission Européenne, puis auprès de la cour américaine contre Apple.

Le procès, débuté en mai 2021, vient de trouver une première réponse en faveur d’Epic Games. La juge Yvonne Gonzalès lui donne raison sur ce point : Apple doit autoriser les développeurs à inclure un lien externe pouvant rediriger le consommateur sur un site web de paiement. Un procédé déjà mis en place par des plateformes comme Spotify ou Netflix, notamment après un contentieux contre Apple par l’autorité japonaise de la concurrence et qui s’étendra désormais au monde du jeu-vidéo. Cette décision ne plaît pas au créateur de Fortnite qui compte bien continuer le procès en appel. D’autant qu’il a également été jugé coupable de certains faits dans cette histoire.

Epic Games : petite victoire contre Apple

Pour l’instant, cela ressemble plus à une victoire à la Pyrrhus qu’une victoire en grandes pompes. La juge Yvonne Gonzales a également donné tort à Epic sur certains points. Non Apple n’exerce pas de monopole sur les micro-transactions -un point qui avait déjà été soulevé dans un précédent procès-, non, l’App Store ne viole pas les lois Antitrust, non son succès n’est pas “illégal” et plus que tout, Epic Games devra reverser plusieurs dizaines de milliers d’euros à Apple pour non respect des règles d’utilisation.

Le patron d’Epic Games Tim Sweeney a exprimé son mécontentement sur Twitter, estimant que le jeu culte Fortnite ne retournera pas sur IOS tant qu’ils ne pourront pas proposer de manière équitable un système de paiement “juste” en complément de celui d’Apple. Actuellement, Apple reçoit entre 15% et 30% de toutes les transactions se passant via l’app store, sauf celles provenant de liens externes redirigeant vers un site internet. Sauf qu’un tel procédé réduit drastiquement les commandes, les joueurs n’ayant que peu confiance envers ce genre de pratique. Et comme le marché du jeu-vidéo mobile est l’un des plus lucratifs au monde, on comprends que Apple souhaite conserver cette part du lion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *