Un homme inculpé pour avoir jeté des graviers sur le Premier ministre Justin Trudeau


La tension est grande au Canada alors que vont se tenir le 20 septembre des législatives anticipées. Un manifestant de 25 ans a été arrêté et inculpé samedi pour avoir lancé des graviers sur le Premier ministre Justin Trudeau lundi lors d’un déplacement électoral à London, une ville au sud-ouest de
Toronto.

Originaire de la province de l’Ontario, l’homme a été inculpé de « violences avec armes » et sera jugé le 6 octobre, a précisé la police régionale. Le Premier ministre, qui n’avait pas été blessé par les graviers lancés au moment de remonter dans son bus, avait dénoncé ensuite ces « meutes » de manifestants qui n’hésitent pas à s’en prendre aussi aux médecins ou infirmières.

Des menaces de mort

Tous les chefs de file en campagne pour ces élections anticipées ont dénoncé après cet incident la violence des manifestants dirigée contre Justin Trudeau. Ce dernier ne peut plus sortir, depuis plusieurs jours, sans être suivi par une foule d’opposants qui protestent bruyamment contre les mesures sanitaires. Vendredi, un autre manifestant a ainsi été arrêté pour avoir proféré des menaces de mort contre le Premier ministre lors d’un autre déplacement électoral.

Les Canadiens sont appelés aux urnes pour des législatives anticipées moins de deux ans après les dernières élections. Le libéral Justin Trudeau, qui brigue un troisième mandat, est au coude-à-coude dans les sondages avec son principal rival, le conservateur Erin O’Toole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *