Covid : le vaccin bel et bien efficace contre le variant Delta selon une nouvelle étude du CDC


Par
Laurent P. · Publié le 13 septembre 2021 à 09h28

Selon une étude du CDC, les vaccins en circulation seraient bien efficaces pour éviter les formes graves du Covid, même en ce qui concerne le variant Delta. Et de préciser que les personnes vaccinées ont onze fois moins de changer de décéder de la maladie que les personnes non-vaccinées.

Le vaccin bien efficace contre le Covid et ses variantes… C’est le constat que fait une nouvelle étude des CDC, les Centres pour le Contrôle et la Prévention des catastrophes, publiée en pre-print sur MedXRiv fin août, et relayée le 11 septembre dernier par nos confrères de CNN, expliquant que “la vaccination protège des formes sévères et des complications du Covid-19“. Une étude qui s’est particulièrement penchée sur l’efficacité du vaccin sur le variante Delta, qui cristallise toutes les attentions.

En quoi a consisté cette étude ? Les CDC se sont basés sur un échantillon, comprenant 600 000 cas, dans 13 états du pays. Un échantillon étudié entre le mois d’avril et la mi-juillet 2021, comme l’expliquent les auteurs en pre-print. Sur ces 600 000 cas, les chercheurs ont constaté, selon les statistiques, que les personnes vaccinées avaient 11 fois moins de chance de mourir du Covid par rapport aux personnes non-vaccinées, et que les personnes non-vaccinées avaient 10 fois plus de chance de se voir hospitalisées après avoir fait une forme grave, par rapport aux personnes vaccinées.

Concernant l’efficacité des vaccins, les CDC ont également constaté que celui de Moderne était efficace à 95% contre les hospitalisations dues au variant Delta. Suivent le vaccin Pfizer/BioNTech avec une efficacité de 80% et celui de Johnson & Johnson avec une efficacité de 60%. Une étude publiée le lendemain des déclarations de Joe Biden, annonçant l’extension de la vaccination au deux tiers des salariés américains. Pour rappel, 75 millions d’Américains ne sont toujours pas vaccinés dans le pays, alors que l’épidémie repart à la hausse avec plus de 160 000 cas par jours, selon le directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, Antoine Fauci.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *