apple iphone facebook - Apple contraint de verser des millions de dollars à une cliente à cause de deux techniciens lubriques

Apple contraint de verser des millions de dollars à une cliente à cause de deux techniciens lubriques

Apple a accepté de payer plusieurs millions de dollars la victime d’une sordide histoire. Deux techniciens qui réparaient son iPhone ont découvert des photos coquines dans le smartphone. Ils ont posté les images sur son compte Facebook. La victime a porté plainte contre la firme. Un accord a été trouvé.

apple iphone facebook - Apple contraint de verser des millions de dollars à une cliente à cause de deux techniciens lubriques
Crédit : Unsplash

Qu’arrive-t-il à votre iPhone quand celui-ci part à la réparation ? Malgré toutes les sécurités mises en place par Apple, les techniciens des centres agréés sont habilités à accéder aux informations qui y sont contenues. Quelle assurance avons-nous que ces données personnelles ne finissent pas sur Internet par simple malveillance gratuite ? Apple affirme que ses réparateurs sont sûrs, justifiant ainsi son refus d’ouverture aux indépendants. En réalité, il n’y a aucune. La preuve avec cette histoire sordide.

Lire aussi – iPhone : Apple refuse de laisser les utilisateurs le réparer eux-mêmes de peur qu’ils se fassent mal !

L’histoire est révélée par plusieurs affaires judiciaires en cours et est racontée par nos collègues britanniques du quotidien Le télégraphe. L’affaire remonte à 2016. La victime est une étudiante américaine, âgée alors de 21 ans et résidant dans l’Oregon. Elle a envoyé à Apple son iPhone en dysfonctionnement pour une réparation. Le téléphone arrive entre les mains de Pégatron, l’un des sous-traitants d’Apple. Il est pris en charge par deux techniciens du site de Sacramento, en Californie.

Les techniciens ont publié des photos personnelles sur Facebook

Le statut de réparateur agréé donne à Pegatron les moyens techniques de débloquer un smartphone, même sans l’accord du propriétaire. Les deux employés découvrent ainsi dans le smartphone une dizaine de photos et une vidéo coquine de l’étudiante. Ils accèdent à l’application Facebook et postent les contenus sur le compte de la victime, comme si elle l’avait fait elle-même (puisque cela vient de sa propre application).

Grâce à des amis, elle apprend que ses photos et sa vidéo sont sur Facebook. Elle supprime bien évidemment les publications, mais le mal est bien évidemment déjà fait. Et le préjudice moral est considérable. Non seulement les techniciens ont accédé à ses informations personnelles, mais ils ont usurpé son identité sur les réseaux sociaux et ils ont nui à son image publique. Elle a évidemment attaqué Apple.

Les avocats de la jeune femme ont demandé 5 millions de dollars de dommages et intérêt pour le préjudice causé. La firme a accepté de négocier et la victime a ainsi signé un accord de « plusieurs millions de dollars », la somme exacte n’ayant pas été divulguée. Apple a ensuite attaqué son prestataire pour manquement à ses engagements et dommage commercial. Pegatron a été obligé de rembourser Apple du montant versé. Le prestataire est aujourd’hui en procès contre son assureur qui refuse de prendre en charge la somme.

Source : Le télégraphe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *