HarmonyOS 2 - les applications Android fonctionnent avec l'OS, Huawei explique pourquoi

les applications Android fonctionnent avec l’OS, Huawei explique pourquoi

HarmonyOS, le système d’exploitation développé par Huawei, est compatible avec les applications Android. Néanmoins, le groupe chinois assure que son OS mobile n’est pas une copie éhontée du système de Google. Pour clarifier la situation, un dirigeant Huawei a transmis un long communiqué explicatif aux développeurs chinois.

HarmonyOS 2 - les applications Android fonctionnent avec l'OS, Huawei explique pourquoi
Crédit : Huawei

Il y a quelques jours, Huawei a levé le voile sur la version finale et stable d’HarmonyOS. Ce produit final ressemble beaucoup à Android, jusqu’à ses Easter Eggs. D’un point de vue de l’interface et du code, HarmonyOS s’impose comme un simple fork d’Android, soit un nouveau logiciel basé sur le code source d’un logiciel existant. En l’occurrence : AOSP (Android Open Source Project).

D’ailleurs, HarmonOS est capable de faire tourner sans aucune difficulté une application développée initialement pour Android, confirmant les accusations des détracteurs de Huawei. Pour se défendre d’avoir simplement singé AOSP, le groupe chinois est monté au créneau.

Huawei veut une transition fluide d’Android à HarmonyOS

Eric Xu, le président actuel de Huawei, s’est adressé à la communauté de développeurs chinois dans un communiqué. “Afin de protéger les actifs numériques des utilisateurs existants de téléphones mobiles et de tablettes de Huawei, HarmonyOS 2 permet de faire fonctionner des applications Android existantes sur certains appareils équipés du système” déclare Eric Xu. Concrètement, Huawei souhaite fluidifier la transition d’Android à HarmonyOS.

Dans un premier temps le constructeur n’a d’ailleurs pas d’autres choix que permettre aux applications Android de fonctionner sur son OS modulaire. Si Huawei avait mis au point un système d’exploitation entièrement nouveau sans s’appuyer sur les fondements d’Android, l’offre d’applications compatibles sur ses appareils via AppGallery aurait été bien maigre. Dans ce cas de figure, Huawei aurait été contraint d’étoffer son écosystème pendant encore plusieurs années avant de pouvoir espérer séduire les utilisateurs. In fine, l’approche actuelle du constructeur chinois permet d’accélérer la transition.

Lire également : Huawei supplie Joe Biden de lever les sanctions décrétées par Trump

Notez en effet que Huawei n’est pas en mesure de prendre son temps. Les sanctions américaines décrétées en 2019 et la perte de sa licence Android ont provoqué un effondrement des ventes de téléphones. Huawei a d’ailleurs été éjecté du top 5 des plus importants fabricants du monde. Dans ces conditions, le géant de Schenzen a tout fait pour qu’HarmonyOS puisse prendre la relève d’Android dans les plus brefs délais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *