whatsapp sur iphone scaled - WhatsApp ne limite finalement pas ses fonctions si vous refusez sa politique

WhatsApp ne limite finalement pas ses fonctions si vous refusez sa politique

Depuis le 15 mai, WhatsApp applique une nouvelle politique de confidentialité. Pour que ses utilisateurs profitent pleinement de toutes les fonctions, le service de messagerie de Facebook voulait imposer l’acceptation des nouvelles conditions. Il fait finalement machine arrière.

whatsapp sur iphone 1200x899 - WhatsApp ne limite finalement pas ses fonctions si vous refusez sa politique

L’icône de l’application WhatsApp sur un iPhone // Source : Frandroid

C’est une petite victoire pour les utilisateurs qui ne voulaient pas se laisser faire. Avec l’application d’une nouvelle politique de confidentialité le 15 mai dernier, WhatsApp voulait imposer à tous ses utilisateurs d’accepter ses nouvelles conditions pour profiter pleinement des fonctions du service de messagerie. Et cela impliquait notamment un partage de données personnelles plus approfondi avec la maison mère, Facebook.

Malgré la fronde de ses utilisateurs du monde entier, WhatsApp avait campé sur ses positions… avant de revenir sur ses certitudes. C’est en fait Facebook qui a indiqué un changement dans le programme.

Des messages incessants pour vous demander d’accepter

Vous n’êtes donc plus obligés d’accepter la nouvelle politique de WhatsApp sans que cela ne porte un coup à vos usages. En tout cas, pas dans un premier temps. L’application va vous laisser continuer d’envoyer des messages même si vous ne validez pas les nouvelles conditions. Il n’est plus question de supprimer votre compte pour cela.

En revanche, vous allez recevoir extrêmement fréquemment des messages de rappel pour vous demander si vous êtes certains de ne pas vouloir accepter la nouvelle politique. En comptant évidemment sur le fait qu’à force de popups incessants, vous finirez bien par craquer et à valider plus ou moins volontairement…

Pas de raison de limiter les fonctions pour le moment

Dans une nouvelle déclaration, WhatsApp évoque des discussions avec des gouvernements et autres défenseurs de la vie privée. La société précise qu’elle n’entend plus restreindre les fonctionnalités pour les utilisateurs qui n’acceptent pas les nouvelles consignes. Un changement drastique en quelques semaines.

«Nous tenons à préciser que nous ne prévoyons actuellement pas de limiter les fonctions de WhatsApp pour ceux qui n’ont pas encore accepté la mise à jour », écrit WhatsApp. « Au lieu de cela, nous continuerons à rappeler aux utilisateurs de temps en temps la mise à jour ainsi que les cas où les gens choisissent d’utiliser des fonctionnalités facultatives pertinentes, comme la communication avec une entreprise qui reçoit le soutien de Facebook».

La politique de l’usure

Une décision qui permet de ne pas se froisser avec les plus d’un milliard d’utilisateurs, les entreprises partenaires, dont le but premier était de partager les données avec celles-ci, et autres organisations commerciales, mais aussi des pays comme l’Allemagne ou encore la Turquie qui avaient réclamé une suspension de la mise à jour.

Dans un billet de blog, WhatsApp indique cependant que la majorité de ses utilisateurs qui ont été informés des nouvelles conditions les ont acceptées. « Nous espérons que cette approche renforcera le choix de tous les utilisateurs de vouloir ou non interagir avec une entreprise », écrit la société américaine qui laisse cependant planer le doute sur le fait qu’accepter sa nouvelle politique ne devienne pas indispensable pour continuer de profiter de WhatsApp sans entrave. En attendant, si vous n’avez pas validé les nouvelles mesures, vous allez le savoir à chaque fois que vous ouvrirez WhatsApp…

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *